> Le CHRU de Lille > Missions du CHRU > Recours & reference
Pôle technologique

Le CHRU de Lille poursuit de manière soutenue sa politique de renouvellement de son parc d'équipement biomédical en y consacrant environ 15 millions d'euros par an. Parmi les équipements les plus performants, on notera 6 IRM (dont une dédiée entièrement à la recherche), 5 scanographes, 6 gamma caméras, 1 centre hyperbare de 4 caissons, 59 appareils de thérapie, 70 échographes.

Le CHRU de Lille se situe souvent au coeur des innovations technologiques offrant à la population une plateforme biomédicale de pointe :

• Robot chirurgical Da Vinci S

Dans le cadre du Groupement de Coopération Sanitaire « Centre de référence Régional en cancérologie », le CHRU de Lille et le Centre de Lutte Contre le Cancer Oscar Lambret ont acquis récemment le robot chirurgical Da Vinci S. Il permet de réaliser des gestes très complexes sous coeliochirurgie avec une précision inégalée. Le robot est équipé de trois bras articulés qui sont déployés au dessus du patient. Les instruments fixés sur les bras du robot sont, comme en coelioscopie traditionnelle, introduit dans le corps du patient grâce à de petites incisions. Un quatrième bras est équipé d'une optique reliée à un système 3D de haute qualité vidéo. Cette acquisition a été rendue possible grâce au financement du Conseil Régional du Nord - Pas-de-Calais.

• IRM des Urgences

L'Imageur à Résonnance Magnétique (IRM) a été installé aux urgences de l'hôpital Roger Salengro. 24 h/24 h, et 365 jours par an, l'IRM des urgences de Salengro prend en charge les patients des urgences et des réanimations, sans besoin de déplacer le patient, ni de l'hospitalier en attente d'un rendez-vous d'IRM programmé.

Ce nouvel équipement, installé au coeur de l'urgence, permet de compléter un plateau d'imagerie entièrement dédié aux cas aigus et à la réanimation. Les urgences disposaient déjà des équipements de radiologie standard, d'échographie et scanner.

Ce sont avant tout des patients en situation d'accident vasculaire cérébral, ou autre pathologie cérébrale, qui bénéficieront en priorité de cet examen. En effet, l'IRM est extrêmement précieuse dans ces cas d'accident vasculaire cérébral, qui exige des réactions extrêmement rapides et une évaluation la plus fine possible du cas clinique.

• Morpho-TEP

Poursuivant son investissement dans le domaine de la prise en charge globale du cancer, le CHRU a acquis son Morpho TEP (Tomographe à Emission de Positons couplé à un scanner). La Tomographie par Emission de Positons (TEP) est un examen scintigraphique. Son principe est simple : il s'agit d'injecter dans le corps par voie intraveineuse, un traceur légèrement radioactif afin de détecter des sites de fixation. C'est grâce à une caméra spéciale, la caméra à positons, qu'il est possible de visualiser ces sites, et ceci dans la plupart des organes du corps. Le morpho Tep est une machine hybride qui couple la caméra TEP avec un scanographe, pour une meilleure qualité des images TEP.

Cet équipement a été financé à hauteur de 70% du coût total par le Conseil Régional.

• IRM Recherche

C'est la première fois en France qu'un CHU dédie un IRM exclusivement au domaine de la recherche. Principalement consacré à la recherche dans le domaine des neurosciences et de la cancérologie, l'utilisation de cet IRM s'inscrit dans le cadre du Pôle régional de recherche "démences des maladies neurologiques et mentales".

• Gamma Knife en neurochirurgie

2ème équipement installé en France, le Gamma Knife représente une avancée médicale et technologique majeure dans le domaine du traitement des lésions intra-craniènes.

Cette technique permet d'irradier une lésion cérébrale de manière ciblée, sans aucune intervention de chirurgie lourde. Le Gamma Knife permet de traiter les neurinomes de l'acoustique, les tumeurs bénignes de la base du crâne, les métastases cérébrales et certains aspects de la neurochirurgie fonctionnelle, comme certaines épilepsies pharmaco-résistantes ou des névralgies faciales.

Cette technique est conjointement utilisée par le CHRU de Lille et le Centre de lutte anti-cancéreux, le Centre Oscar Lambret. Ainsi, radiophysiciens et radiothérapeutes du Centre Oscar Lambret travaillent en équipe avec les professionnels neurochirurgiens du CHRU de Lille