> Le CHRU de Lille > Missions du CHRU > Hopital universitaire
Rechercher et innover : le CHRU de Lille au 3ème rang français

Les progrès dans le domaine de la santé se poursuivent à un rythme très soutenu grâce à l'action des équipes de recherche fondamentale, de recherche clinique et grâce à la valorisation de cette recherche.

La politique en matière de recherche biomédicale du CHRU de Lille et les efforts consentis depuis plus de 10 ans ont amené l'établissement à un positionnement national bien souvent cité en exemple. Le CHRU de Lille est positionné au 3ème rang français pour les études et les essais cliniques (SIGREC).

La recherche médicale menée par les enseignants chercheurs et les praticiens hospitaliers se concentre sur un certain nombre de thèmes d'excellence :

> le cancer, en lien avec le Cancéropôle Nord-Ouest

> les maladies cardiovasculaires et métaboliques

> les maladies mentales et neurologiques

> les maladies inflammatoires et infectieuses

Le CHRU participe depuis plusieurs années au volet recherche du contrat quadriennal de l'Université. De même, le contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens du CHU intègre la dimension recherche en adéquation avec le contrat quadriennal de l'université.

Depuis quelques années, le CHRU de Lille et l'Université de Lille 2 ont mutualisé, en liaison étroite avec le GIE Eurasanté et l'Inserm, leurs activités dans la valorisation économique de la recherche en créant BIOVALO. Ce cadre opérationnel permet de mobiliser l'ensemble des compétences indispensables à la valorisation économique et industrielle. BIOVALO interagit régulièrement avec d'autres universités ou centres de recherche et s'inscrit dans le cadre des démarches entreprises par la Plateforme Régionale d'innovation et de valorisation et plus encore comme élément structurant de la valorisation de la filière Bio-santé au sein du Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur- Université Lille Nord de France (PRES).

Par ailleurs, le CHRU de Lille est le 4ème CHU le plus chercheur de France avec plus de 1000 publications en 2010 (SIGAPS).