> Vos droits & devoirs > Le droit des malades en fin de vie
LE DROIT DES MALADES EN FIN DE VIE

Nous apportons une attention particulière à ces situations particulières que représente la fin de vie.

La loi n° 2005-370 dite Léonetti du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, adoptée à l'unanimité par les parlementaires, a tenté de répondre aux attentes des patients et des professionnels de santé.
Elle fait suite au travail d'une mission parlementaire qui a entendu des représentants des différentes confessions religieuses, des philosophes, des usagers, des juristes, des professionnels de la santé, des bénévoles avant de proposer ce texte qui fait l'objet d'un consensus. Rapport Léonetti « Respecter la vie, accepter la mort »

Ce dispositif juridique s'inscrit dans la continuité de la loi du 4 mars 2002 portant sur les droits des malades et la qualité de la prise en charge. En plus des droits communs à toutes les personnes hospitalisées, tel que le respect de votre dignité, de vos opinions, l'accès à votre dossier médical, votre droit à une information claire, loyale et appropriée....., de nouveaux droits ont étés accordés ou renforcés.

De quoi parle la loi ?

De l'expression de votre volonté .....
Comment faire valoir ma volonté lorsque je ne peux plus l'exprimer ?

Il vous est proposé de désigner une personne de confiance ou de rédiger des directives anticipées

J'ai exprimé ma volonté ; comment sera-t-elle prise en compte ?
De vos droits, quand votre état de santé permet votre participation
Votre consentement et votre droit de refuser les traitements
Le principe du "double effet"
L'obstination déraisonnable
Vous pouvez bénéficier de traitements visant à soulager votre douleur physique et psychique