Les CHU, acteurs majeurs de la recherche médicale en France

Un panorama de la production scientifique des CHU

La recherche est une mission essentielle des CHU, au même titre que les soins et l’enseignement. Toutefois, la production scientifique issue de cette activité est peu connue, du fait notamment de leur dispersion géographique et d’un facteur de dissolution dans le paysage complexe de la recherche.

En prévision d’une analyse plus détaillée, le CNCR sort aujourd’hui une infographie qui présente les chiffres-clés de la production scientifique des CHU.

Cette analyse permet de positionner la production des CHU aux plans national et international et d’évaluer son impact.

Les résultats de l’analyse sont percutants : à partir de 5 indicateurs (la production, la part de production en collaboration internationale, l’indice d’impact normalisé et la part de publication dans Top 10% et Top 1%), le panorama montre que les Centres hospitaliers universitaires sont les premiers acteurs de la recherche biomédicale en France, au regard du volume de publications. L’analyse permet également d’affirmer que cette production prolifique – elle a augmenté de 35% entre 2006 et 2015, est de qualité : l’indice d’impact a augmenté de plus de la moitié, passant de 1 (la moyenne mondiale) à 1,5.

5 informations majeures :

  • L’impact des publications des CHU croît plus rapidement que le volume
  • Les CHU, contributeurs majeurs de la production scientifique française : dans la classification OCDE Medical & Health Science, les CHU&R contribuent à 30% de la production française et ces publications correspondent à 45% des citations.
  • La visibilité et l’impact de publications des CHU reflètent leurs activités de recherche, d’enseignement et de transfert : parallèlement à la production de point citée au Top 1% et 10% mondial, les CHU publient à destination des professionnels de la santé et forment à la recherche les jeunes médecins.
  • Les CHU sont pleinement intégrés dans l’écosystème national de la recherche médicale, grâce aux partenariats noués avec les grands organismes de recherche comme l’Inserm, le CNRS et Unicancer.
  • La collaboration internationale est en hausse : en 10 ans, la part d’articles des CHU&R en collaboration internationale est passée de 27 à plus de 40%.

Retrouvez l'intégralité de l'article sur le site du CNCR


Découvrez l'infographie dans son intégralité