Articles
Contact - Archives
Articles
Première mondiale à Lille pour la Maladie de Parkinson

Un nouveau traitement expérimental neuroprotecteur pour la maladie de Parkinson et autres maladies neurodégéneratives

Les services de Pharmacologie Médicale, de Neurologie et Pathologie du Mouvement et de Neuroradiologie ont lancé en 2008, en tant qu'investigateur, une étude translationnelle ayant pour objet l'analyse de la répartition du fer dans différentes régions cérébrales et son impact chez les patients atteints de la maladie de Parkinson.

En ce début d'année, un traitement chélateur de fer, c'est-à-dire un « réducteur » de la surcharge cérébrale en fer, a été découvert, au sein des laboratoires du CHRU de Lille. Sa puissante action antioxydante semble permettre un ralentissement significatif de la progression du handicap des patients porteurs de la maladie de Parkinson.

Une première étape encourageante qui conduit le projet vers un déploiement de l'étude à l'international.